Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un humain dans la masse !

Un humain dans la masse !

Blog sur les sujets de la vie quotidienne. Savoir se mettre en lumière pour apprendre à évoluer. Curiosité, Neutralité, Point de vue exterieur. Ni pour. Ni contre. Bien au contraire


[BIOLAY] - Album "Negatif" - Critique - Avis.

Publié par Julien sur 25 Mars 2017, 08:17am

Catégories : #Musiques, #Biolay

 

Album : NEGATIF
Artiste : Benjamin BIOLAY
Sortie : Avril 2003

 

Initials BB

Ding dong : le mois de novembre de l'année 2009 sonne la gloire pour cet artiste talentueux depuis longtemps déjà. Il sort un double album « La superbe » et fait plus que mouche, car en plus d'avoir la presse qui tombe à ses pieds, cette fois il y'a le public. Sauf que ces albums avant étaient loin d'être à mettre à la poubelle ! Je pense au sublime et noir « Trash Yéyé » et également à celui dont il est question dans cet avis : « Négatif ». Pourquoi ces albums n'ont pas connu le succès ? Bonne question... bref peu importe maintenant c'est fait et là est bien l'essentiel. Au passage je vous conseil de voir ce mec en live, claque assurée (pire que ça, mais là n'est pas le sujet.)

 


Je rêve d'un printemps définitif

Ce double album (oui celui ci aussi est double) est assez difficile pour une oreille qui viendrait se dépuceler sur du BB. Enfin il y'a des chansons assez faciles ( des lendemains qui chantent ; chère inconnue ) et d'autres qui peuvent au premier abord effrayer ( Little darlin ; Glory hole ; Nuits blanches ) pour par la suite totalement être envoutante. Vraiment. 


Même si c'est un double album, sa construction est un peu déroutante, il fait un peu bancal car le CD2 en plus d'être plus court de 7 chansons que le premier (14 pour le premier et donc 7 pour le deuxième) il possède également les morceaux les plus étranges si on peut nommer cela ainsi. 


Il y'a une explication toute simple à cela : sa maison de disque de l'époque n'était pas très à fond sur cette histoire de double album, on lui a donc demandé de regrouper sur tous le cd1 les chansons les plus « standards » pour mettre sur le deuxième les restes, celles qui passent moins facilement... Bref résultat on a quelque chose de bancal et pas très ordonné (mais ça gène pas l'écoute hein) les chansons n'étant pas dans le réel ordre (celui prévu à la base par BB – ce double album devait par se finir par « Négatif » par ex, qui ici termine le CD1)

 

.
Du dernier décan, je suis natif

Important : ne pas aller sur deezer pour écouter l'album car : 1 : il n'y'a que le CD1 et 2 : les chansons (surtout les premiers titres) ne correspondent pas aux titres ! Bref le vrai merdier, alors c'est pas la peine d'y aller.

Je vais pas y aller par 4 chemins et tout de suite vous passer en revue les quelques chansons que j'adore, celles qui ne nous lâchent pas, jamais. Sur le premier CD, j'ai envie d'évoquer, Nuits Blanches : musicalement c'est très étrange et très hypnotisant en même temps, on définit pas très bien l'ambiance, on entend ces cordes et ce rythme incessant, ce bout de bois qui tape, tout le temps, qui ferait presque penser à quelqu'un qui se tape la tête pour trouver le sommeil. La voix de biolay est chaude, et posée. Bref l'ambiance qui règne sur ce morceau est magistrale, déprimante à souhait, ça fait du bien et du mal en même temps ; et le texte fabuleux... dans mes nuits blanches il y'a des avalanches et des skieurs qui font du hors piste 

sur ce même CD1 il y'a la magistrale Chère Inconnue avec son petit air de guitare, au départ, puis cette envolée musicale au fur et à mesure que le morceau avance. Ce morceau colle des frissons tout du long et à chaque écoute. La construction musicale est top et on finit par apercevoir cette chère inconnue qui est tout de noir dévêtu 

Je passe rapidement sur l'étrange Glory Hole qui est une expérience musicale à elle toute seule, j'évoque brièvement La Vanité qui est un morceau magnifique rien qu'au piano et qui fait vachement du bien. Des lendemains qui chantent est merveilleuse, assez facile à l'écoute, je recommande ce morceau peut être pour plonger dans cet univers BB. 

Par contre celle que j'adore dans tout cet (double) album, c'est la chanson qui porte le titre principal à savoir Négatif : alors là c'est l'extase assurée. L'introduction de ce morceau est magnifique, ces quelques notes de piano sur ce fond électronique, à ça on ajoute un phrasé, lent, percutant et saisissant. Un texte qui en dit long, qui claque le moral à zéro mais qui bizarrement fait du bien, beaucoup de bien. Des rimes en « if » , du négatif tout du long, une montée musicale qui même si n'atteint pas la perfection du live (une fois qu'on y goûte au live en même temps dur de passer au cd) est nickel. 


du dernier décan
je suis natif
je suis turbulent
je suis négatif
poussé par le vent
sur quelques ifs
me suis vidé de mon sang
trop émotif
je rêve d'un printemps
définitif
car mon âme n'est que tourments
d'une épitaphe
gravée pour longtemps
dans les récifs
je reste pourtant
dubitatif

 


Mais mort ou vif, je reste négatif

Au final c'est un double album que je recommande très chaudement mais peut être faut il avoir vécu l'expérience Biolay sur un autre opus que celui ci (trash yéyé ?) car c'est un album particulier, un peu déroutant par moment (surtout le CD2 avec des titres plus étranges Bain de Sang ou très orinique Les insulaires ou encore très parlé Dernier diner au château ) avec un univers riche mais qui mérite qu'on l'explore en prenant son temps : si on survole c'est fini d'avance. 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents