Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un humain dans la masse !

Un humain dans la masse !

Blog sur les sujets de la vie quotidienne. Savoir se mettre en lumière pour apprendre à évoluer. Curiosité, Neutralité, Point de vue exterieur. Ni pour. Ni contre. Bien au contraire


[SAEZ] Critique - Avis Triple Album MESSINA

Publié par Julien sur 22 Mars 2017, 14:37pm

Catégories : #Musiques, #Saez


 

 

(article écrit la semaine de la sortie de cet album ! mon avis a un peu changé sur certains points, mais très peu !)

INTRODUCTION

Voilà un artiste -Damien Saez- (j'entends des "Qui c'est ??") que j'écoute depuis 10 ans maintenant. Découvert comme tout le monde avec son single JEUNE ET CON (j'entends des : "ah c'est celui qui chante ça !"). Depuis le bonhomme a tracé sa route. Le double album GOD BLESSE - KATAGENA (2002), l'album plus rock alternatif qu'était DEBBIE (2004). Ensuite, long silence pour revenir en 2008 avec un triple album PARIS - VARSOVIE - ALHAMBRA (en quasi acoustique, guitare voix - déchirant d'émotions mais bien triste et pesant pour le moral !). Puis en 2010, il ressort de son trou avec quelque chose de très énervé, J'ACCUSE. Dont la pochette a fait grand bruit... Puis le voilà de nouveau en 2012 pour un triple album : MESSINA. On pourrait penser que cet album est peut être celui de trop - j'y ai cru et du coup j'avais pas l'intention d'en faire l'acquisition. Et puis finalement si : résultat magistral ! 27 morceaux, et l'impression de découvrir une nouvelle facette du chanteur.

Le chemin a evolué depuis ses débuts : le ton est plus précis, plus grave, les textes moins "adolescents". Au fil des albums ses inspirations se ressentent de plus en plus, et ici ça ne déroge pas : Brel, Barbara, Prevert, Noir désir... Que ce soit dans des bouts de texte, dans la manière de chanter ou au niveau de la musicalité. Mais Damien Saez a beau s'inspiré des générations précédentes, en rien il n'est une pale copie. Il a sa trempe, ses mots et ses ambitions.

 

CD1 - Les échoués
Le disque Electro/Rock/Acoustique

Chacun de ces albums à sa petite particularité. Les 27 chansons ne sont pas toutes dans un style unique. La force de ce triple album est de réussir à nous plonger dans 3 univers différents en fonction du choix de l'album. 
Cet album 1 est un peu fourre tout. Les styles sont plus variés, un peu de guitare, un peu piano voix (etc).
C'est peut être celui avec lequel j'ai le moins d'atomes crochus. Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne suis pas SURPRIS. Les chansons défilent mais sans réelles surprises - hormis quelques trucs ici et là. Et puis il faut avouer que la première et la dernière chanson (les plus importantes ma foi) sont les plus excellentes. Le reste plaira à certains (ceux qui n'auront pas entendu l'album précédent).


01 - Fin des Mondes
Le premier titre du premier album. En gros ce titre est crucial dans le sens où il nous fait basculer de l'album précédent, au nouvel opus fraichement sorti. La transition n'est pas obligatoire mais ici ce titre sonne comme tel ! Ce titre fout une claque monstrueuse : sa construction (tout crescendo), cette ambiance grondante et presque inquiétante. Saez est réaliste à tout point de vue : Pour vivre faut payer, pour s'aimer faut payer, pour mourir faut payer ... Voici un morceau qui aurait pu être excellentissime si y avait pas eu cette cassure de rythme et de ton en plein milieu de la chanson (faut s'y faire !)


04 - Marie
Celle ci est clairement un hommage à M. BREL. Imaginez vous l'ambiance, le rythme, le tempo de "CES GENS LA". Ben voilà. MARIE de Saez, c'est un peu Ces gens là en légèrement revisité. Comme à son habitude, Damien démarre doucement, on monte presque le son "parce qu'on entend rien" et puis tout surgit d'un coup. C'est Brel-ien certes, mais avec une grosse touche de saez ! AU TOP !

 

CD2 - Sur les quais
Le disque "Rock"


Dur de définir l'ambiance d'un CD comme ça en un mot. ici musicalement, ce serait le plus Rock des trois. Je met des guillemets à Rock, car ça comprend un panel un peu large. Cet album est très bon, débute par un gros coup de gueule et de guitare, pour petit à petit, finir (Rois demain) sur quelque chose de plus doux. Cet opus se démarque par ses mélodies très variées, par ces guitares électriques très présentes. 


01 - Marianne
Ca sonne un peu Noir désir, ça sonne rock - je m'en foutiste aussi. Ca sonne un peu la rébellion. En guise d'ouverture, ce titre est parfait. Il a le mérite d'être différent de ce qu'on peut entendre d'habitude. Un morceau composé en plusieurs phases, plusieurs tempo. L'oreille n'a pas le temps de se lasser et c'est parfait comme ça. Saez crache en quelque sorte, sur l’égérie française : avec la finesse qu'on lui connait !


04 - Webcams de Nos Amours 
Une chanson plus légère, presque drôle, où l'on peut sourire jaune parfois. Les folies du web, et des rencontres internet. Source de tout et n'importe quoi. Sur une rythmique presque dansante, et une musique remplie de guitares électriques (mais propre) on se surprend à sautiller en écoutant ce morceau. Encore une fois Damien n'est pas radin en mots : le texte est débité à une allure et sans (quasiment) jamais se répéter : oubliez le syndrome de la chanson expédiée (celle où le chanteur répète éternellement le même refrain durant toute la chanson)

 

CD3 - Messine
Le disque Classique/Symphonique


Le plus bel album des trois, ça c'est une source sûre ! Si le 1 est un peu banal à mes oreilles et que le 2 est un bon défouloir, je trouve cet album MESSINE d'une beauté exceptionnelle ! D'abord par ses musiques très "années 60-70" par moment (genre vieux films en noir et blanc). Saez qui file dans ce domaine là c'est assez surprenant (et pourtant il nous avait habitué un petit peu avec le double album GOD BLESSE). Dès le départ, le CD vous envoute : par ce thème musical assez long et jouissif où un tas de cordes valsent à droite et gauche. Un peu le cliché du genre le couple d'amoureux


2. Aux Encres Des Amours .
Vous remarquerez que la chanson 9 du Cd3, n'est que la reprise de la musique de ce morceau. Et quand on entend cette musique, on comprend cette envie qu'il a eu de vouloir lui laisser une place bien à part dans le CD. Ce Cd3 a quelque chose de très classe et de très harmonieux. Cette chanson est en deux temps : une première partie aux cordes très envolées, avec un Saez qui chanterait presque. Tout est fluide et en harmonie, vraiment vous êtes obligés de tomber sous le charme de ce morceau. La seconde partie du morceau part dans une sorte de Tango infernale. La musique s'énérve, les cordes s'effacent et la puissance, la rage, reprennent le deussus.


4.Les Magnifiques .
Olà. Quelle chanson ! Imaginez une guitare acoustique un peu folle, - genre on gratte comme un Brassens qui aurait bu du Red Bull ! A ça ajoutez un rythme d'enfer et un débit de paroles quasi incessant par une voix qui va faire passer moultes émotions. C'est vrai encore une fois, on pense à Brel ! Pas a une chanson en particulier, mais cette façon de décrire une frange de la population, cette façon de chanter avec force et conviction, cet enervement au fur et à mesure que la chanson progresse... Bref c'est une chanson très forte, très puissante et qui marque ! Je vous l'assure ! 

 

CONCLUSION
(9/10)
Comme d'habitude, Damien Saez ne fait pas dans la demi mesure. Après un long silence, voilà ce triple album (+ un simple à sortir en décembre) qui écrase tout sur son passage. Pas une chanson de trop, pas de morceaux très mauvais. Ce triple album n'est pas une poubelle où il aurait mis quelques déchets (des années précédentes) les uns à la suite des autres. 27 chansons qui se justifient, séparées en 3 "univers" différents. Je vous recommande ! 
Pour un prix très abordable : 17 euros !!!
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents