Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un humain dans la masse !

Un humain dans la masse !

Blog sur les sujets de la vie quotidienne. Savoir se mettre en lumière pour apprendre à évoluer. Curiosité, Neutralité, Point de vue exterieur. Ni pour. Ni contre. Bien au contraire


[ALBUM] Biolay et son premier album ROSE KENNEDY

Publié par Julien sur 10 Avril 2017, 10:50am

Catégories : #Biolay, #Musiques




Biolay : un artiste complet

En plus d'écrire, et composer ses albums, Biolay écrit également pour beaucoup d'autres artistes : Salvador, Keren ann, Hubert Mounier, Coralie Clément, julien Clerc... et j'en passe. Il écrit des textes, produit des albums, compose des musiques... 

L'avis qui va suivre concerne le tout premier album de Benjamin à savoir Rose Kennedy album sorti en 2001, et qui s'est vendu à 50 000 exemplaires. Son second album Negatif sorti en 2003 a fait le double niveau ventes, ce qui prouve un certain succès et un certain talent reconnu dans son premier opus.


Rose Kennedy : un album tout en simplicité

C'est toujours le même film qui passe...

L'album s'ouvre sur un de mes titres coup de cœur à savoir Novembre toute l'année. Pour ceux qui auraient l'album Trash Yéyé (5ème opus), la chanson « La chambre d'amis » est un peu dans la même veine que celle ci : un doux piano et une voix reconnaissable entre mille. Ce qui se dégage de ce titre est quelque chose qui ressemble à de la mélancolie, comme dans beaucoup des titres de Biolay. Les cordes et la batterie viennent faire leur entrée après une bonne minute.


On a connu des silences et des fous rires
Puis vint le temps de la dernière danse...


Si le premier morceau est bon, je trouve le second : Les roses et les promesses encore meilleur. La musique est paisible, douce est ressemble à quelque chose qui tourne sans cesse. L'effet des cordes surement. Encore une chanson sur le couple et la rupture, mais malgré tout ce titre a quelque chose de positif, qui donne le sourire et qui donne espoir contrairement à d'autres titre bien plus pessimistes qu'on peut trouver sur Trash yéyé à savoir : Bien avant. 


A l'aulne à l'orée du jour
Le soleil sera de retour...


Le troisième morceau est le single qui a fait connaître Biolay à savoir : Les cerfs volant. J'ai découvert ce titre, la première fois, par le biais d'un duo avec Delerm. Les arrangements étaient différents puisque c'était à la sauce Delerm. J'étais tombé amoureux de ce morceau, que j'avais écouté maintes et maintes fois. Résultat, en entendant cette version après avoir abusé de la précédente version, j'avais été un peu déçu. Et finalement avec plus de recul j'arrive à apprécier à sa juste valeur cette version. La chanson est parfaite et donne envie de passer du bon temps, dans un parc un après midi, à flâner comme ça pour rien... 


C'est la saison des pluies, 
avec la pluie en moins...


Passons au sixième titre : La monotonie qui envoie une avalanche de cordes dès les premiers instant. Par la suite le morceau prend un air plus tranquille et on est dans un coté un peu jazzy (un style qui ressort un peu dans tout cet album d'ailleurs). La monotonie... quel titre, c'est juste un va et vient ? La force de ce morceau réside par ces cordes puissantes et puis cette cassure pour laisser place au chant... bref j'adore ce morceau. 


Triste
Que la vie est triste
Lorsqu'on a déjà tout bu


Le onzième titre de l'album : Sous le soleil du mois d'aout est mon morceau favori parmi les quatorze titres qui composent l'album. Encore une fois un coté jazzy, tout repose sur la manière si douce et si triste qu'à Biolay de chanter sur ce morceau. La musique, toute douce, repose sur quelques accords de guitares, et une petite rythmique tout en douceur. 


Conclusion

L'album est un petit moment de douceur qu'il faut écouter avec modération tout de même pour savourer chaque morceau. Il faut savoir que l'album existait en deux exemplaires. Sur le tout premier tirage, on ne trouve que 13 titres et la pochette est une simple paire de chaussure. Pour la deuxième édition, l'album comprend un titre de plus et la pochette devient celle qu'on connait à savoir : Biolay sur un ponton près de la mer. 
Dans cet album, une seule chanson me passe plus ou moins à coté et que je zappe tout le temps : Soixante Douze Trombones Avant La Grande Parade. A savoir que ce morceau comme certaines autres, à un lien avec la vie de Kennedy. 
Je recommande cet album en plus de Trash Yéyé pour se faire une bonne idée de ce que peux faire ce chanteur.

Playlist :

1. Novembre Toute L'année    
2. Les Roses Et Les Promesses    
3. Les Cerfs-Volants    
4. La Mélodie Du Bonheur    
5. L'observatoire    
6. La Monotonie
7. Soixante-Douze Trombones Avant La Grande Parade    
8. Los Angeles    
9. La Palmeraie    
10. Rose Kennedy    
11. Sous Le Soleil Du Mois D'Août    
12. Les Joggers Sur La Plage    
13. Un Eté Sur La Côte    
14. La Dernière Heure Du Dernier Jour

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents