Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un humain dans la masse !

Un humain dans la masse !

Blog sur les sujets de la vie quotidienne. Savoir se mettre en lumière pour apprendre à évoluer. Curiosité, Neutralité, Point de vue exterieur. Ni pour. Ni contre. Bien au contraire


[Objectif] Le 50MM F1.8 CANON - AVIS

Publié par Julien sur 3 Avril 2017, 13:31pm

Catégories : #Photographies, #Photo, #Objectif, #Focale


Qui dit appareil photo Reflex, dit : objectifs.
Qui dit objectifs, dit : choix
Qui dit choix, dit : complications
Qui dit complications, dit : prise de tête
Qui dit prise de tête... oh et merde !


Achetez cet objectif et vous serez sûrs de faire le bon choix ! Pourquoi ?

- Prix défiant toutes concurrences (100 euros à peine) ! Attention je parle du 50mm F1.8
- Qualité de fou au niveau photo
- Ouverture très grande possible, ce qui offre de nombreux avantages


Voyons plus en détails, les caractéristiques de cet objectif.

Ce qui peut ne pas vous plaire dans cet objectif :

Sa solidité. Je n'ai pas eu de problèmes de ce coté ci, mais j'ai lu quelques avis à droite et gauche. Pour 100 euros à peine, il faut pas s'attendre à quelque chose d'hyper solide, de robuste et avec une belle allure. C'est plutôt un objectif qui fait un peu "plastoc", qu'il faut manier délicatement, sous peine de pouvoir le voir très vite, fendu en deux. Mais attention, si vous ne faites pas 1000 manipulations avec (changer toutes les 2 minutes votre objectif) il ne devrait pas y avoir de soucis !


Sa focale fixe. Avantage et inconvénient à la fois. Vu qu'on est dans la partie "négative", je donne ici le coté qui peut rebuter certaines personnes à savoir, la focale fixe. Qui dit fixe dit pas de zoom, ni de dé-zoom. 50mm, ça représente en gros, ce que l'oeil humain voit. Pour s'approcher ou s'éloigner, il va falloir utiliser les bonnes vieilles méthodes : ses jambes. Mais cet aspect n'a pas que des inconvénients, comme on le verra plus bas.

Ce qui va forcement vous plaire dans cet objectif : 

Son prix. Évidemment, pour à peine 100 euros, cet objectif est indispensable. Un objectif qui peut ouvrir si grand, et avec une telle qualité, est une aubaine à ce prix là ! 
Tout bon photographe doit posséder ce petit bijou. Il existe des versions qui ouvrent à 1.4 et 1.2. Le prix est différent, la solidité aussi, mais je pense que l'ouverture à 1.8 est largement suffisante. Epargnez vous 200 euros.


Sa focale fixe. De manière générale, pour savoir rapidement la qualité d'un objectif, il faut regarder deux points (entres autres critères !) : si ce n'est pas un objectif "fourre tout" (exemple les objectifs qui balayent une grande zone de focale - 18-105mm par ex - sont un peu à éviter) et si son ouverture peut être grande ou non. Ici on une belle focale fixe (les focales fixes sont toujours de meilleures qualités que les autres). C'est pour ça que j'ai pas hésité une seconde à cet achat, alors même que j'avais déjà en ma possession le 18-55mm. On pourrait se dire que j'ai un doublon, que je peux avoir la focale 50mm, en utilisant mon 18-55. Mais non ! Qualité et ouverture différente, me donne plus de possibilité avec le 50mm.


Son ouverture à 1.8. Oui, cet objectif ouvre grand. Et qui dit ouverture possible jusque F1.8 dit objectif qui laisse entrer plus de lumière. Oui donc même quand les conditions lumineuses seront difficiles, il y a toujours moyen d'ouvrir un peu plus pour compenser cela. Si on ajoute à ça, un bon boîtier (type 550D), on peut monter un peu les ISO en situation extrêmes, et en réunissant tout ces paramètres, on peut presque faire des photos de qualités, même en "presque nuit" (et à main levé j'entends).


Ses beaux bokehs. Terme barbare qui signifie simplement : les fonds floutés d'arrières plan. Cet appareil est parfait pour le portrait. Avec sa grande ouverture, vous allez pouvoir figer les instants et en jouant sur la distance, pouvoir faire de jolies floutés. Plus un appareil ouvre grand, plus il est possible d'en faire.


Conclusion.

Avec cet objectif, vous allez redécouvrir la photo, retrouver le plaisir de composer ses photos. Fini la photo feignante, celle où on ne prend plus la peine de bouger ses pieds avec des zooms à tout bout de champ. Ici on a de la qualité en premier lieu et de ne pas pouvoir zoomer à volonté, va vous pousser à réfléchir un peu plus. C'est bien simple, cet objectif ne quitte quasiment plus mon appareil. A chaque fois je suis subjugué de ce piqué, cette sensation de pouvoir plonger dans la photo. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents