Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un humain dans la masse !

Un humain dans la masse !

Blog sur les sujets de la vie quotidienne. Savoir se mettre en lumière pour apprendre à évoluer. Curiosité, Neutralité, Point de vue exterieur. Ni pour. Ni contre. Bien au contraire


[VOYAGE] Mon aventure à Brest pour aller sur l'ile d'OUESSANT

Publié par Julien sur 7 Juin 2017, 09:18am

Catégories : #Experiences, #Voyage, #Bretagne, #Aventure, #Ouessant, #Ile



Into the wild

Je ne suis pas breton mais j'aurais pu l'être. A tel point que parfois, certaines personnes pensent que je viens de là bas, car j'en parle très souvent comme d'un cadre de vie idyllique. Mais non, je ne viens pas de la bas. Juste que l'endroit me fait rêver, la côte est belle, l'océan est beau et le climat humide qui parait s'en dégager ne me fait pas peur. En 2010 me vient à l'idée qu'il faudrait peut être que j'aille faire un tour là bas, histoire de voir si vraiment l'idée que je me fais de ce coin de France est comme je l'imagine. Dans un premier temps, il me traverse à l'esprit de savoir avec qui je pourrais filer là bas ? Au final j'en arrive très vite à la conclusion que je serais mieux seul, face à moi même, à mes questionnements et à mes désirs ancrés. Pour un voyage comme celui ci, il m'aurait fallu quelqu'un vraiment sur le même diapason que moi, car sinon j'aurais eu vite fait d'ennuyer la personne à mes cotés. Puis qui voudrait partir en Bretagne en plein mois d'aout ? Quand tout le monde rêve de plage de sable blanc, de 30°, de se dorer la pilule sous un cagnard d'enfer, moi je rêve de vent, de 20°, de nature, et de randonnées. Bref, je suis donc parti seul (avec mon appareil photo) et ce fut très bien ainsi !


A l'ouest de Brest

Quit à aller en Bretagne, autant ne pas faire semblant. Qu'on aille pas me dire après "ouais mais telle ville c'est pas vraiment la bretagne, t'aurais du aller ici et là". J'ai choisi Ouessant pour deux raisons précises : d'une parce que j'aime le charme qui se dégage des îles en générale, cette sensation d'être seul au monde, au milieu de l'océan. Je parle pas des îles type l'ile de Ré, qui sont reliées par un pont. Je parle des îles où seul le bateau peut nous y conduire. La deuxième raison c'est simplement que j'avais l'impression de déjà connaitre cette île, d'avoir un écho qui me criait de venir la rejoindre (oui je suis fou). Je ne vous cache pas que la musique de Tiersen et Miossec (deux gros breton qui passent leur temps sur cette île) m'a fortement mis aussi un peu dans le bain depuis ces 10 dernières années.
 

Hôtel-Restaurant les Gens de Mer

3 Jours en Bretagne, il me fallait un hotel où crécher. Deux solutions : soit je trouve un hotel sur l'ile (il y en a peu mais il y en a !), soit j'envisage Brest qui se trouve à seulement 20km en bateau de l'île. Pour plusieurs raisons précises, j'ai choisi Brest : d'une part car les tarifs seront forcement moins couteux sur la terre ferme que sur l'île en elle même. D'autre part je me suis dit qu'il est plus logique de loger à la ville pour pouvoir profiter d'un peu de tout à coté. Et je ne vous cache pas que j'avais envie de mettre des images sur cette chanson magnifique de Miossec qui porte le même nom "Brest".
Du coup en me logeant en ville j'ai fait le semi robinson. Pas grave, le coté 100% aventure, ce sera la prochaine fois. 
Je n'ai pas choisi n'importe quel hôtel : celui ci (Les gens de mer), en plus d'avoir un nom très classe, il se trouve à 3 minutes à pied du port et donc de la navette maritime qui nous emmène directement sur l'ile d'ouessant. Pas d'hésitation donc !
 

La traversée

Avec la compagnie maritime Penn Ar Bed, vous trouverez votre bonheur. Vous pouvez partir de 3 endroits différents pour arriver sur l'ile : Brest, le conquet ou Camaret sur mer. Je suis allé sur le site internet avant mon départ et j'ai réservé un aller retour pour l'ile d'ouessant. J'avais juste à me tenir prêt à 9h pour le départ du bateau (j'ai eu L'enez Eussa). Il faut savoir que l'ile se trouve exactement à 20 kilomètre du port de Brest. 
Le bateau est petit mais très plaisant et très sympathique. Les navigateurs sont très aimables, toujours souriants. 
La traversée va durer environ 45 minutes-1h, et je peux vous dire que sur la fin j'ai senti le truc passer : au début tout se déroule bien, pas de mal de mer, ça tangue un peu (bateau petit oblige) mais ça reste raisonnable. Puis sentant une confiance s'installer je me suis mis à prendre un café et lire le journal qui était présent. Sauf que j'ai fait ça dans les 10 dernières minutes : celles qui tanguent le plus (une histoire de courant maritime) : bref j'étais content de toucher la terre !
 

YANN Tiersen dans les oreilles

Quand je dis que j'étais seul pendant ce périple, c'est faux. Nous étions 4 : moi, mon appareil photo, Tiersen (dans mes oreilles) et mon vélo ! Je vous rassure je n'ai pas trimballé mon vélo jusque là bas. Non, c'est juste que sur cette île c'est fabuleux on ne se déplace qu'en vélo ou à pied. Un petit bus va vous conduire du port, jusqu'à la "ville" de l'île (lampaul) et après vous avez différentes options : à pied, à vélo ou avec un guide en restant dans le bus. J'ai choisi l'option solitaire, j'avais pas envie de suivre un groupe de personnes. J'ai loué un vélo, j'ai pris une carte de l'ile, j'ai rempli mon sac de petites provisions dans la supérette du coin et avant la musique. 

Il faut savoir que l'ile fait 8km de long sur 4km de large et qu'on trouve des routes principales et sentiers côtiers uniquement praticable à pied (raisons de sécurité). Si vous longez toute la cote à pied en faisant tout le tour, vous en avez pour 54km ! Je me suis donc baladé dans l'ile à vélo, le temps était magnifique : comme quoi en bretagne il sait faire aussi soleil parfois. Il faut savoir que le climat sur l'ile peut varier : il peut faire un temps de chien du coté de Brest et un soleil magnifique sur l'ile. Le contraire est plus rare.

Le paysage sur l'ile est magnifique, le dépaysement est vraiment marquant. Les maisons sont typiques. Il y a 3 phares sur l'ile que vous allez pouvoir rejoindre sans problème avec votre vélo. Le vent était présent mais sans être excessif non plus. J'ai pris énormément de plaisir à rouler à toute vitesse sur ces routes qui partaient partout dans tous les sens. Une sensation immense de liberté. Pendant toute une journée j'ai flané, pris des photos, dormi une petite heure dans la végétation près de l'océan, etc. Je pense que l'idéal serait de rester une nuit sur place, pour essayer de se balader durant deux journées et surtout passer une nuit dans un hôtel de là bas doit être particulièrement excitant. Mais rassurez vous, une journée est déjà suffisante et vous allez pouvoir visiter tout un tas d'autres choses une fois du retour du coté de brest.

 

Conclusion

Voilà, j'ai enfin rédigé sur ce mini périple que j'ai pu faire qui me tenait à coeur. J'ai fait ça en aout 2010 (il était temps que je dise quelques mots dessus) et j'ai par la même pu me faire la main sur mon Bridge tout nouveau à l'époque. J'ai voulu par le biais de cet avis, retranscrire brièvement toutes mes étapes de mon voyage pour cette île. Peut être ça donnera des envies à certains, ça en décidera définitivement peut être d'autres. Bref le paradis n'est pas forcement à 10h d'avion : foncez sur cette île et vous verrez que le dépaysement est total ! Je le referais, c'est sûr, mais cette fois à deux car le partage de ces moments là, ça n'a pas de prix.

Bonus : si vous avez l'occasion de voir le film "L'équipier" de Lloret (réalisateur du film je vais bien ne t'en fais pas) alors vous allez pouvoir voir l'ile d'ouessant car le film a été tourné là bas !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents