Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un humain dans la masse !

Un humain dans la masse !

Blog sur les sujets de la vie quotidienne. Savoir se mettre en lumière pour apprendre à évoluer. Curiosité, Neutralité, Point de vue exterieur. Ni pour. Ni contre. Bien au contraire


Ne pas s'infliger une double peine, de la souffrance sur de la souffrance.

Publié par Julien sur 9 Juillet 2014, 08:22am

Catégories : #Questionnements

Merci tout d'abord à Isabelle Padovani, et ses quelques vidéos que j'ai pu trouvé sur youtube. J'ai été subjugué par la qualité de son discours et sa clarté surtout. Cette manière de remettre en ordre quelques fondamentaux. Cette façon de faire passer des messages si puissants d'une manière si limpide. Si ça vous parle, je vous invite à taper son nom.

Qu'est ce que cette histoire de double peine ?


Simple : dans la vie de tous les jours, votre petit mental est stimulé à longueur de temps. Un evenement exterieur va parfois vous provoquer une émotion, une sensation. A ce moment là, dites vous bien que lors de cet instant Premier : vous n'êtes maître de rien. Un mec vous grille un stop, votre premiere réaction sera peut être de l'enervement, de la surprise, bref une émotion forte. A ce moment, une pensée va surgir en vous, une émotion : celle ci, elle tombe sans prévenir, impossible pour vous de la prévoir, de la maîtriser.

Suite à ça arrive un instant Second : libre à vous de continuer à vous infliger une peine , à la première émotion , ou pas. Vous êtes enervés : OK , vous n'y pouvez rien. Si l'émotion arrive, elle arrive. Pouvez vous ensuite , prendre du recul sur cette émotion et la laisser passer ? Est ce bien utile de vouloir s'acharner sur ce mec qui vient de griller un stop, de garder cette émotion et de la ressasser ?

Prenez un instant de recul après cet instant Premier : Ok, là mon petit moi (ou égo , ou mental) vient de réagir de telle manière. J'accepte l'arrivée de cette sensation (instant Second) et j'agis en conséquence pour être plus satisfait.

Dites vous que vous êtes, en tant qu'être humain, un receptacle de pensées, d'émotions, etc. Ces pensées, arrivent en vous, comme ça, sans prévenir. Elles prennent une teinte particulière en fonction de vous et de vos blessures, pris tout au long de votre parcours. Quand elles arrivent, prenez un instant de recul pour vous en détacher un peu. Observez en vous.


Bonne journée :)

Savoir accueillir

Savoir accueillir

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents